Drapeau de la Tunisie, révolution TunisienneInquiétant ? Surtout pour le business et l'image de marque des opérateurs. Mais également our la sécurité des personnes vivant en Tunisie et le bon fonctionnement des moyens de communications - qui ont rappelons-le permis le soulèvement populaire via les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook ou encore Youtube pour la diffusion des images et des informations sur les évènements en cours qui étaient censurées par les médias Nationaux et par la gouvernement en place. La révolution en cours en Tunisie n'est pas compatible avec les affaires, les investisseurs et les firmes Françaises ou internationales vont certainement le comprendre à leur dépends.

Les télécoms ont comme beaucoup le savent, leur Call Centers en Nearshore dans certains pays du Maghreb, comme le Maroc ou la Tunisie, pour limiter les couts, ces partenariats sont permis grâce notamment au faible décalage horaire et la langue Française commune - vestige de la colonisation.

Ce marché représente actuellement 5 à 15% des appels des clients Français vers les opérateurs Télécoms impactés de l'Hexagone, d'après le syndicat France-Télécom - Orange ( CFE-CGC/UNSA ).

Pour palier à ce problème de taille et qui risque de nuire gravement à l'image de marque des opérateurs comme France Télécom - Orange ou SFR, les appels ont pu être rapidement détournés vers d'autres sites fonctionnels en internet ou en externe. Les structures en place n'étant pas dimensionnées pour subir cette surcharge de travail, la qualité de service baisse automatiquement avec des temps d'attentes augmentés voire des appels sans réponses....

Lire la suite