D'après wikileaks et le fameux cable gate, des notes diplomatiques américaines stipulent clairement qu'une somme de 30 Millions d'euros auraient été détournés par Omar Bongo (l'ancien président décédé du Gabon), depuis la BEAC ( Banque des Etats d' Afrique Centrale), l'information est relayée par le quotidien El País.

Suite aux révélations de Wilkileaks sur le cable gate qui font encore et toujours parlé d'eux, et l'arrestation du fondateur de Wikileaks, c'est maintenant les partis politiques Français qui sont visés par les câbles diplomatiques. L'information ou plutôt l'accusation est très grave car elle implique des hommes d'états comme Jacques Chirac et le président actuellement en poste, j'ai nommé Nicolas Sarkozy. Cette information est relayée via un des câbles diplomatiques révélés par Wikileaks qui...

Lire la suite