Cette amende fait mal aux finances des opérateurs en pleine reprise avec l'arrivée de Free Mobile début 2012. Toutefois, même si ces deux opérateurs historiques n'en sont pas à leur premier coup d'essai, ils avaient subit une amende de 92 millions en 2003. Cette amende punit les pratiques des deux opérateurs qui vendaient des forfaits avec des offres illimitées uniquement à l'intérieur du même réseau.

Logo des opérateurs télécoms SFR, Orange et Bouygues Telecom

117 419 000 euros d'amende pour Orange France et France Télécom

117,4 millions d'euros pour l'opérateur historique, c'est l'amende la plus lourde pour le groupe, presque le double que celle infligée à SFR.

65 708 000 euros à SFR

L'amende de SFR est moins lourde avec 65,7 millions d'euros mais toutefois conséquente en raison de la conjoncture et de la mutation actuelle du marché de la téléphonie mobile en France.

Bouygues à l'origine de cette affaire

C'est Bouygues Télécom qui a dénoncé ces pratiques car étant anticoncurrentielles elles ont forcé les consommateurs à rester sur le même réseau et par la même occasion affaibli la position du plus petit des opérateurs historiques avec seulement 17% du marché des communications mobiles.