À l'instar d'autres projets de villes écologiques comme les énormes villes où éco-cités de Masdar à Abou Dhabi ou encore celles de Dongtan et de Tianjin une sur le continent asiatique, en Chine. Ce projet marocain d'une taille plus modeste ne jouera pas dans la même cour que ses ainés.

Avec un budget beaucoup moins significatif qui est toutefois de plusieurs centaines de millions de dollars cette ville modeste se fixe pour autant des objectifs très élevés en termes de performance énergétique, la tâche sera donc difficile pour cette ville nouvelle basée entre Tetouan et Tanger dans le nord du Maroc, cette cité verte à l'heure actuelle n'est concrétisée que par quelques routes.
Chrafat la vielle écologique marocaine innovante
L’état marocain souhaite d'ici a une dizaine d'années que cette ville devienne une cité moderne et durable de 150 000 habitants et 1 300 hectars. Cette cité nouvelle sera destinée notamment à la vie des travailleurs du port de Tanger et de la future usine Renault baptisée Tanger-Med.


Affiche de la société en charge du projet de la ville écologique Chrafate



Affiche de la société en charge du projet de ville nouvelle Chrafate

L'objectif clairement défini et de tendre vers une émission proche du zéro en gazs à effet de serre, cette initiative locale voire nationale pour le Maroc n'est pas uniquement de ne pas polluer mais également d'atteindre cet objectif à moindre coût ce qui est un bien plus gros challenge. Ainsi cette ville devra avec des moyens relativement modestes c'est-à-dire que les immeubles qui verront le jour en 2012 seront non seulement économes mais également abordables financièrement pour la population locale. Avec une enveloppe de 24 milliards de dirhams le cahier des charges semble très ambitieux mais atteignable.

Pour atteindre cet objectif la société en charge du projet va vers une simplification des solutions et une approche pragmatique. Cette approche est tout d'abord appliquée au processus de construction mais également concernant l'isolation énergétique, automatique et industrie testera différentes techniques sur un immeuble qui sera une sorte de maquette grandeur nature, une fois les résultats juges concluants, ses techniques novatrices seront appliqués aux quelques 30 000 logements de la ville écologique marocaine de Ch'rafate.

Le début de la construction de cette ville a commencé fin 2009, ce plan d'aménagement fait partie du projet plus global de la région Al Boughaz dans le nord du Maroc mené par la compagnie Al Omrane Al Boughaz qui est numéro un national du développement marocain. L'objectif est de répondre à une forte demande en logements de cette zone industrielle tout en renforçant les infrastructures locales.

Un avantage inhérent à ce projet colossal est la création d'une zone touristique nouvelle dans cette région qui l'est déjà et également la création de nombreuses opportunités professionnelles.

Source en Français.
Source en Anglais.